Nouveau concept

DSC_8206

Un projet : le Nouveau Musée du Pétrole et des Energies

Contexte
La Communauté de communes Sauer-Pechelbronn est riche d’un patrimoine unique au monde : celui lié à l’exploitation du pétrole et de son sous-sol, depuis les usages domestiques ou artisanaux du pétrole au Moyen Âge jusqu’aux technologies les plus récentes en matière de géothermie, en passant par les techniques d’exploitation de l’or noir, quasi toutes mises au point ici à Pechelbronn et qui ont essaimé ensuite à travers le monde. Aujourd’hui, ce patrimoine risque de disparaître : l’actuel musée accueille quelque 4 500 visiteurs par an, faute de locaux adaptés et de moyens humains. L’inventaire de la collection doit être revu, les conditions de présentation au public ainsi que les réserves ne sont plus adaptées. Quelques bâtiments témoignent encore, et peut-être pour peu de temps, de ce passé prestigieux.

Enjeux et objectifs généraux
C’est dans ce contexte d’urgence patrimoniale que la Communauté de communes Sauer-Pechelbronn a lancé en décembre 2017, et sur une durée de 13 mois, une étude d’opportunité-faisabilité pour un Nouveau Musée du Pétrole et des Energies, incluant la rédaction du Projet Scientifique et Culturel (PSC). Si l’enjeu premier est d’assurer la mémoire et la mise en valeur de ce patrimoine pétrolier, l’ambition affichée est aussi de positionner ce futur équipement face aux enjeux actuels de la transition énergétique, et d’inscrire ce patrimoine dans une volonté plus large de développement du territoire.
Du travail des bureaux d’études AG Studio Programme et Espélia et de la réflexion de la Communauté de communes et de ses partenaires est né le concept de « Cité des énergies » (nom provisoire). Il s’agit d’un espace multiculturel, ouvert au plus grand nombre et notamment aux familles, dont les objectifs seraient de :
– Sauvegarder et capitaliser : des collections, une mémoire collective, un site, un patrimoine,
– Conserver / enrichir les collections actuelles, noyau dur du musée,
– Diffuser / Rendre accessible un patrimoine au plus grand nombre,
– Faire converger les innovations et réflexions autour des énergies,
– Connecter les entreprises, les universitaires et le grand public
– Expérimenter les modèles énergétiques de demain.
De manière plus opérationnelle, la « Cité des énergies » aurait vocation à redonner à Pechelbronn sa place centrale dans l’histoire des transitions énergétiques, en en faisant le lieu de référence de la thématique des énergies. Elle participerait à renforcer l’identité touristique du territoire, à développer le tourisme industriel et scientifique, à générer de réelles retombées économiques (emploi, image, participation d’entreprises…), tout ceci en associant les habitants et en leur permettant de se réapproprier leur patrimoine.

Le concept de « Cité des énergies »
Ce lieu culturel comporterait des réserves et fonds documentaires, des espaces d’expositions permanentes et temporaires et toutes les fonctions nécessaires à l’accueil des publics (café-boutique, accueil…). Des parcours extérieurs, signalisés, permettraient de comprendre la place du pétrole et de la géothermie en Alsace du Nord. Surtout, cette cité offrirait un espace de formation/information sur le pétrole et les énergies, notamment celles du sous-sol, et aussi sur les énergies renouvelables, des lieux de rencontres, d’échanges et de débats, d’événementiels. Les entreprises pourraient y trouver une vitrine de leur savoir-faire et de leurs expérimentations au service de la transition énergétique, voire y créer des plateaux de formation sur des métiers en devenir.
Ainsi la « Cité des énergies » serait-elle conçue non seulement pour les familles, mais aussi pour et par des associations et institutions, des entreprises, des universités, des chercheurs.

Choix du sitemaxresdefault
Pour développer ce projet d’équipement, plusieurs sites ont été étudiés. Le carreau Clemenceau (ancien site d’extraction du pétrole par galerie de mines, conservant plusieurs bâtiments et terrils) avec le proche « Bat’Innovant » – 67250 Preuschdorf – apparaît aujourd’hui comme étant le site le plus pertinent, tant du point de vue de la situation (le long de la D27), des espaces disponibles que des liens évidents avec l’histoire de Pechelbronn et de la transition énergétique (construction passive et bio-sourcée) qui lui confèrent une réelle légitimité historique.

Philosophie d’élaboration
Pour tendre vers un tel concept, un phasage en 4 temps a été imaginé. Il devrait permettre, étape par étape, et sur une douzaine d’années, la mise en sécurité des collections et le développement de leur connaissance, l’implantation des fonctions programmatiques sur le site retenu (espaces d’exposition permanente ou temporaire, café-boutique, foyer, lieux de formation,…), le développement d’une politique événementielle puis l’élargissement du champ des activités. La mise en oeuvre de chacun de ces temps, ayant chacun son ambition propre, ne suppose pas la réalisation du suivant pour fonctionner. La concrétisation éventuelle d’un nouveau
temps sera donc conditionnée par la pleine réussite du temps précédent.
A termes, l’objectif de fréquentation de la Cité des énergies aboutie pourrait se situer, d’après l’étude en cours de finalisation, à 80 000 visiteurs / an.

Focus sur le temps 1carreau clemenceau II
La première étape – ou temps 1 – aurait pour objectif de révéler pleinement le carreau Clemenceau et de pérenniser les collections.
Il s’agirait :
– d’offrir une nouvelle dimension au musée du pétrole sur le site du carreau : avec une nouvelle exposition permanente dans les bâtiments stabilisés du carreau Clemenceau, la possibilité d’accueillir les visiteurs dans un espace multi-services et la nécessaire poursuite du chantier des collections,
– d’ouvrir et de rendre visible le site au public : en programmant ateliers, conférences, débats et projections, en mettant en place une politique événementielle et en créant une déambulation
sécurisée entre les bâtiments,
– et de valoriser l’histoire du site : en activant la mémoire du lieu (par exemple par l’affichage de grands portraits d’hommes et de machines), en exposant et en animant par le biais d’oeuvres (illuminations, peintures…), en disposant les grands objets (pompes à balancier) le long du cheminement sur le carreau.
Objectif de fréquentation de ce temps 1 : 10 000 visiteurs. Coûts travaux estimés : 3 010 000€ HT.

Calendrier 2019-2020 : réalisation des prérequis
Dans la perspective de la mise en oeuvre progressive du concept, avec ses partenaires, la communauté de communes a pris le 17 décembre 2018 une délibération qui valide les enjeux et objectifs tels que décrits ci-dessus et engage la mise en place dès 2019 de prérequis, visant à :
– Promouvoir le concept et initier la réappropriation et la redécouverte du site par les habitants :
⇒ par la recherche de partenariats culturels, techniques et financiers,
⇒ la mise en oeuvre d’événementiels (participation à l’appel à projet Regard d’artiste initié par
le Parc naturel régional des Vosges du Nord et possible partenariat avec la Haute Ecole des Arts du Rhin), d’actions de communication et d’animations pour tous les publics, y compris les enfants
– Créer les conditions favorables :
⇒ avec le démarrage du chantier des collections (mission d’inventaire) et les premières réflexions muséographiques,
⇒ la finalisation de la maîtrise foncière du site (acquisition d’un hall et de 2 parcelles), le lancement d’une mission de maîtrise d’oeuvre pour l’aménagement paysager du carreau, des travaux de mise en sécurité et de confortement, des travaux de défrichage et d’aménagement léger pour permettre une première circulation sur le site.
Coût estimé : 350 000€ HT.

Maîtrise d’ouvrage et partenaires (2019-2020)
Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes Sauer-Pechelbronn
Elu référent : Charles Schlosser, vice-président de la communauté de communes Sauer-Pechelbronn, en charge du tourisme, de la culture et des loisirs – charles.schlosser@sauer-pechelbronn.fr
Directeur : Till Harres – till.harres@sauer-pechelbronn.fr
Cheffe de projet : Sonja Fath – sonja.fath@sauer-pechelbronn.fr

Partenaire associatif : Association des Amis du Musée Français du Pétrole de Pechelbronn
Présidente : Denise Weinling – musee.petrole@musees-vosges-nord.org
Partenaire technique : Parc naturel régional des Vosges du Nord
Conservatrice : Isabelle Vergnaud-Goepp – i.goepp@parc-vosges-nord.fr

A noter :  5 entreprises du secteur de l’énergie ont par ailleurs contribué au financement de l’étude.

Le Bât’Innovant : en savoir plus…